A l’école à vélo (cyclobus ?)

mardi 10 avril 2012
par  Nicolas

Projet de création d’une ligne de caracycle entre Opme et Saulzet Le Chaud.

Un caracycle est un convoi d’enfants encadré par des
adultes, se rendant à vélo de leur domicile à l’école. C’est
la version cycliste d’un pédibus. L’itinéraire est fixe, il
fonctionne avec des arrêts et des horaires.
Au démarrage il s’agira d’un aller-retour par semaine
lorsqu’il fait beau au printemps, été et début de l’automne.

Départ de Opme 8h30 le matin, départ de l’école de
Saulzet 16h30 le soir.

Démarrage envisagé printemps 2013.
L’encadrement est assuré par des adultes bénévoles
volontaires dans le cadre d’une association. Plus le nombre
d’encadrant est élevé plus il pourra y avoir de souplesse
dans le dispositif.
Le jour sera choisi en fonction de la disponibilité de ces
personnes.
C’est un projet de sensibilisation aux modes de
déplacements doux sur ces villages. Il se double d’une
valeur sociale, créant du lien entre les participants. Il ouvre
des perspectives d’aménagement des chemins, de projets
sportifs, de projets scolaires et de sécurité routière.

Trajet : 2,5km moitié route/moitié chemin en terre. Dénivelé
raisonnable. Entre 20 et 30 minutes de temps de trajet estimé.

Le projet est dans la phase de sondage et de création d’un groupe de volontaires suffisant. Les éléments doivent être réunis début juin 2012. N’hésitez pas à vous joindre à nous pour faire exister cette initiative !

L’initiatrice du projet recherche des personnes volontaires et
disponibles
(sportifs, retraités, chômeurs, actifs ayant des
horaires décalés) pour encadrer de façon occasionnelle ou
régulière le convoi (Démarrage du projet : mai 2013 : Une fois par
semaine quand il fait beau. matin 8h30-9h, soir 16h30-17h
).

Recherche Bénévole
Caracycle à Romagnat

..

Cette présentation en pdf =>

..

Pour en savoir plus...

Coordonnées dans les pdf ci-dessus sinon :
Ecrivez-nous avec cette page et demandez les coordonnées de Marjolaine Dewavrin et Charly Gaduel.

a. Qu’est-ce qu’un caracycle, cyclobus ou vélobus ?

On l’a dit c’est la version cycliste d’un pédibus, mais encore ? L’itinéraire est fixe, il fonctionne avec des arrêts et des horaires.
Il y a plusieurs dénominations, caracycle est employé par l’ADEME,
cyclobus semble être une appellation protégée et vélobus est souvent
utilisée pour des opération similaires mais pour des adultes se rendant sur leur lieu de travail.
Ce dispositif s’inscrit dans le cadre d’une association qui prend en
charge une assurance pour ce type d’activité. Cette démarche nécessite absolument la réalisation d’un itinéraire sécurisé en partenariat avec les instances municipales.

b. Une démarche aux intérêts multiples

C’est une solution innovante pour améliorer le quotidien des enfants
et des familles.
Cela renforce l’autonomie des enfants, la convivialité et la vie de
quartier. Des participants à l’expérience d’Aulnat témoignent d’un fort
engouement des riverains vis à vis de ce projet. Circuler à vélo c’est être à
l’écoute de la nature et de ses camarades, dans le respect de son corps,
et de l’itinéraire emprunté. C’est aussi l’occasion pour certains parents de
rencontrer les élèves sur une activité collective, d’échanger entre adultes.
Le projet contribue à une hygiène de vie et fait partie des
préoccupations de santé publique : améliorer la santé en favorisant
l’activité physique et en améliorant la qualité de l’air.
Il s’inscrit dans les programmes de l’école et se développe en
partenariat avec l’école concernée. Cela permet des projets
pluridisciplinaires et donne un champs concret d’action aux élèves.
La mise en place d’un cyclobus vise aussi à désengorger le trafic
automobile et donc à renforcer la sécurité aux abords des écoles.
Participer à un cyclobus, permet de découvrir son environnement
proche. L’itinéraire proposé traverse les deux villages et emprunte un
chemin rural. Qui offre une vue exceptionnelle.

c. Itinéraire proposé

L’itinéraire choisi est envisageable parce qu’il est en majorité situé
sur une piste que n’empruntent pas les voitures. Les zones de rencontre
se situent dans les villages respectifs de Opme et Saulzet Le Chaud. Il
semble utilisable en l’état excepté pour une partie en terre trop
accidentée. Il convient que cet itinéraire soit discuté avec la municipalité
pour obtenir son accord quant à l’utilisation qui est proposée.
Distance : 2,5 Km
Temps mis par un adulte : 15 minutes, estimation pour un enfant 20-30
minutes.
Dénivelé : A l’aller et au retour deux zones un peu pentues représentant
au maximum 10 minutes de marche en poussant le vélo.
Une zone délicate : L’abord de la RN89 qui nécessite un passage à pied :

d. Public concerné

Une grande partie des élèves de la classe de Mme Fléchet (CE2 à CM2)
pourrait participer, ainsi que les plus grands de la classe de Mme Maléo. Il
peut s’agir d’élèves de Opme, mais aussi de Saulzet Le chaud pour la fin
du trajet. La participation des élèves de maternelle pourra être évoquée le
cas échéant. Il faudra alors modifier la proportion d’accompagnateurs en
fonction des lois en vigueur et prévoir un accompagnement de ces enfants
jusqu’à leur classe.
Ces enfants devront savoir faire du vélo et avoir un vélo en état de
fonctionnement. Ces deux conditions peuvent faire l’objet d’aides ou
d’accompagnements (ateliers collectifs, récupération, modules
d’apprentissage à l’école,…). Le casque et le gilet jaune seront
obligatoires.
Un étude de prospection auprès des familles est en cours.
Quatre accompagnateurs bénévoles se sont déjà proposés. L’intérêt est
de favoriser la rencontre des générations sur un support sportif qu’est le
vélo. Des jeunes retraités des associations de cyclistes résidant à Opme,
Saulzet ou Romagnat seront contactés par l’intermédiaire de leurs
associations.

e. Périodicité

L’association fixera une périodicité(par exemple : "Une fois par
semaine quand il fait beau") en fonction des aléas climatiques,
mais aussi des disponibilités des personnes bénévoles. Ce service peut fonctionner au printemps, en été et au début de l’automne.