La "concurrence sauvage" des ateliers d’auto-réparation

lundi 7 octobre 2013
par  Vélo Boulot Dodo

Retranscription d’une brève du magazine suisse PRO VELO info n°24 de mai 2013 (à télécharger ici), intitulé « Les industriels français pleurent misère » :

Les patrons de l’automobile ne sont pas les seuls à se plaindre. Le Conseil national des professions du cycle (CNPC) est ainsi mécontent des chiffres de l’année 2012 : les ventes de vélos neufs ont diminué, et ce alors que l’on n’a jamais vu autant de cyclistes dans les rues françaises. Et les industriels de se plaindre de la « concurrence sauvage » des ateliers d’auto-réparation, qui pousseraient les usagers à garder leur ancien vélo, et non à s’en acheter un nouveau.

Vive la Vélorution !!!


Navigation

Articles de la rubrique