Moovicité : une offre vélo à regonfler ?

vendredi 14 septembre 2012
par  Nicolas

Depuis pas mal de mois "on" parle de l’offre de service vélo de l’agglomération Clermontoise. En effet, l’offre Moovicité qui est en place depuis plusieurs années est soit "victime de son succès" pour les uns, soit "prise en défaut" par une demande qui progresse doucement mais sûrement pour d’autres !!

Alors faut-il du VLS (Vélo Libre Service) comme dans les "grandes" agglomérations ? faut-il plus d’agences Moovicité avec du stationnement sécurisé et du service de gardiennage/entretien ? faut-il plus de vélos urbains/classiques et/ou plus de VAE ?

Vélo-Cité 63 vous propose ici une petite analyse du service actuel

3 complices se sont prêter à cet exercice de test pour vous donner une idée.
Bien sur, il n’y a rien de professionnel dans cette analyse, il s’agit surtout de formaliser l’"expérience" des usagés. Ceux-ci ont cherché à rester les plus objectif et constructif possible...


Tests effectués en Juillet dernier (2012)

sur 3 locations, dont 2 en VAE et un classique urbain ...

Moovicité test service vélo

En complément, le témoignage d’une expérience un peu plus ancienne toujours pour la location d’un VAE de Moovicité :

« Bonjour.

Je souhaite apporter mon témoignage d’expérience Moovicité. C’était
durant l’hiver 2010-2011. Je suis allé dans la boutique de
Ballainvilliers, où j’étais le 2e client à rentrer dans la boutique. Je
n’étais précédé que d’une personne. Le "préposé" (à cette heure-ci)
de la boutique a mis 40 minutes pour servir le 1er client. Quand arrivait
mon tour, je me trouvai le plus patient des hommes. Pour me servir, il
n’avait pas besoin de tant de temps (heureusement) mais je voulais de toute
façon ne pas poser trop de questions pour l’usage court que j’allais en
faire : je profitais en fait de la première heure gratuite (je ne sais pas
si ça existe encore) pour essayer le vélo en descendant Place des Bughes
(j’avais de une tâche administratif à y remplir) puis en remontant
ensuite à Ballainvilliers.

C’était en hiver, la tombée de la nuit demandait que le vélo soit en bon
état de marche pour faire sérieux... Ca allait... néanmoins, le
préposé n’avait pas gonflé les pneus qui étaient certainement à 2
bars. Donc, je lui ai demandé un gonflage (de sécurité, eh ! ^^).

Pneus gonflés, je pars avec le VAE, toujours pour essayer la VAE. Pour
aller au Bughes, je mets un peu la batterie en marche (sur les faux-plats
et les redémarrages). Sur le chemin du retour, il y a une grosse montée
pour aller à l’Hôtel de Ville depuis la place Gaillard. La batterie
commençait déjà à peiner au début du chemin retour, elle m’a lâché
complètement à 50m du haut ! Et là, ça devient très dur ! Ce vélo est
un peu une enclume, ce qui ne peut être excusé que par le fait qu’il y
ait une AE (assistance électrique).

Mais si on s’enlève l’AE, on s’enlève aussi plein de kg. La boucle est
bouclée : quand les batteries sont vieilles, rien ne sert d’en avoir...
Elles peuvent nous encombrer très "lourdement" !

Vélivert (vélos de l’agglo stéphanoise) a aussi des modèles VAE (en
location longue). Je les essayés, ils sont bien meilleurs (mais aussi plus
récents, donc la batterie ne peut être que meilleure !).

Si l’on veut des VLS à Clermont-Fd, je ne peux que conseiller de prendre
conseil auprès de Saint-Etienne Métropole (communauté d’agglo) qui a
développé un VLS avec 7 vitesses dans le moyeu (!!!) et qui a développé
un réseau VLS sans contrat publicitaire avec JC Decaux (dont on connaît
les ravages sur la "santé publique").

Helder (ancien de Vélocité 63, nouveau d’Ocivélo [Saint-Etienne]). »